Le salon du nucléaire : l’ambition mondiale du nucléaire français

WNEDu 14 au 16 octobre prochain se tiendra le salon du nucléaire. Situé au Bourget, en banlieue parisienne, cet évènement international rassembla les acteurs français et mondiaux du nucléaire. Les leaders français de l’énergie nucléaire affichent leur volonté d’asseoir leur compétence à l’échelle internationale.

            Parfois controversée, l’énergie nucléaire n’en reste pas moins essentielle pour nourrir en électricité une grande partie de l’Humanité. Peu polluante, elle reste aussi, de très loin, la moins chère dans le cadre d’une production massive et peu coûteuse pour les usagers. Plusieurs questions vont se poser aux intervenants lors du salon du nucléaire. D’abord, la construction de nouvelles centrales un peu partout dans le monde, notamment parmi les pays émergents, en particulier les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud). Ensuite, la question de la sécurité des installations nucléaires revient de manière récurrente et cristallise les tensions entre pro et anti-nucléaires. En effet, même si le risque zéro n’existe pas, certains grands groupes internationaux tendent à s’en approcher.

            Aujourd’hui, l’on compte près de 430 centrales dans le monde, la plupart situées dans les pays développés. Cependant, d’autres pays désirent recourir à cette forme d’énergie et des contrats sont en cours entre grands groupes industriels et Etats en question.  C’est ainsi le cas de la Chine, de l’Inde, de la Russie ou encore de l’Arabie Saoudite. Ces nouvelles constructions devraient permettre d’augmenter de 50% l’énergie nucléaire mondiale d’ici 2025. Si d’aucuns espéreraient voir l’énergie nucléaire appartenir au passé, la volonté de certains Etats de construire des centrales renforce le rôle des acteurs du nucléaire sur le plan international. Autre marché sensible, la sureté nucléaire constitue une question particulièrement épineuse après les évènements de Fukushima. Particulièrement actifs sur les questions de sécurité, les grands groupes internationaux planchent notamment sur la gestion des déchets ou le démantèlement des anciens réacteurs.

            Premier salon du genre, le World Nuclear exhibition sera l’occasion de comparer des expertises différentes venues du monde entier et de mettre en commun certains compétences afin d’assurer une continuité à l’énergie nucléaire. Un pari osé à l’heure de la transition énergétique, mais pourtant nécessaire aux besoins d’une grande partie de la population mondiale.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s