Fukushima, un problème maîtrisé ?

                                         Image

Alors qu’on assiste au premier retour des populations locales, le problème de Fukushima semble désormais maîtrisé. D’abord, le premier Ministre, Shinzo Abe, vient de relancer le programme nucléaire de l’archipel. Ensuite, le Comité scientifique de l’ONU (UNSCEAR) vient de démontrer que les effets des radiations n’auraient qu’un impact minime sur la population et son environnement. Enfin, le MIT a même élaboré des « centrales nucléaires flottantes parées contre les tsunamis ».

La relance du programme nucléaire nippon n’est pas une surprise. En effet le leader du parti libéral démocrate avait fait campagne en 2012 en annonçant son intention de redonner une seconde vie aux centrales nucléaires. La décision prise le 11 avril dernier n’a donc pas étonné les spécialistes du dossier ; d’autant que l’urgence de remettre en route les réacteurs avaient été soulignée par l’agence Reuters, tandis que le poids de la facture énergétique commençait à avoir raison des efforts monétaires engagés par la banque centrale.

De surcroît, l’UNSCEAR vient de publier son analyse des conséquences de la catastrophe avec des premières conclusions rassurantes. Si la presse, notamment occidentale, continue d’émettre des suspicions, les arguments avancés par les professionnels de la santé ont semblé rassurer les populations. Toutefois, si la ville de Tamira est à nouveau habitable, les autorités précisent qu’il s’agit d’un « petit pas vers un retour à la normale qui prendra énormément de temps ».

En attendant les scientifiques continuent leur travail; le fameux MIT a notamment présenté son projet lors du « Small Modular Reactors Symposium, un événement organisé par l’ASME (American Society of Mechanical Engineers) ». L’idée est de permettre la création d’une centrale nucléaire en mer qui résiste aux catastrophes naturelles types, tremblement de terre ou tsunami. Dans la vidéo de présentation du projet, on s’aperçoit que les ingénieurs préconisent  l’utilisation des réacteurs à eau légère (REL), et suggèrent que l’électricité soit transférée par des câbles sous-marins.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s