François Hollande commande un Airbus de l’énergie

La conférence de presse du président François Hollande fut l’occasion d’annonces marquantes, notamment dans le secteur de l’énergie. Après avoir surpris l’assistance avec l’idée d’un « l’Airbus de l’Energie », le gouvernement va maintenant devoir lui trouver une véritable signification. Alors que la politique énergétique reste la compétence des Etats membres de l’Union Européenne, sa formule lui permet de mettre en avant son concept encore flou de « transition énergétique »…

La collaboration franco-allemande a longtemps été le moteur de l’Europe, une fois encore l’alliance entre les deux premières Nations industrielles du continent pourrait être à l’origine de la création d’un champion international.

Cependant, « l’idée d’une coopération énergétique franco-allemande n’est pas neuve : au PS, Jacques Delors plaide depuis plusieurs années pour une « Europe de l’énergie » ». Si cette réalisation n’est toujours pas effective aujourd’hui c’est que les préférences nationales rendent l’uniformisation difficile.

Néanmoins, pour le responsable socialiste, « France et Allemagne sont confrontées à des défis auxquels seront confrontés tous les pays dans quelques années. Cela représente à la fois un marché pour la France, pour l’Allemagne mais aussi un marché à l’export ». L’office franco-allemand des énergies renouvelables, initié sous le précédent gouvernement montre que des synergies sont possibles, particulièrement dans le secteur solaire et l’éolien.

Pourtant le soutien aux énergies renouvelables devrait diminuer sur les deux rives du Rhin. Comme le précisait encore récemment Anne Lauvergeon au JDD, « les États jouent un rôle important pour établir des règles stables et communes (…) C’est indispensable pour encourager les entreprises à s’allier ».

Mais avant d’évoquer les sources d’énergies à privilégier et les programmes d’investissement à lancer, le journal Le Monde affirme qu’il faudra d’abord régler « des divergences de calendrier et de choix stratégiques. Paris n’a toujours pas formalisé ses objectifs de transition énergétique, alors que Berlin est plus avancé ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s