EDF signe un accord historique en Grande-Bretagne

Image

Le premier producteur d’électricité, dans la plus vieille nation du nucléaire civil, vient de réorienter le marché de l’énergie pour les prochaines décennies. L’accord originellement préparé par les travaillistes, et finalement conclu par les conservateurs de David Cameron, replace l’énergie atomique parmi les solutions d’avenir.

Des performances économiques enviables

Un temps mis en cause par la hausse des coûts engendrée par le renforcement des normes de sûreté à la suite de Fukushima, la viabilité de la production ne semble plus faire de doutes pour le futur consortium franco-chinois. EDF, AREVA, CNNC, et GNC pourraient d’ailleurs être rejoint par un dernier acteur selon Henri Proglio. Mais après avoir obtenu un prix du mégawatt heure supérieur à 100 euros, les partenaires se sont d’ores et déjà accordés sur le partage des 16,5 milliards de livres à débourser.

Les autorités britanniques se sont par ailleurs réjouies des 25 000 créations de poste générées par ce contrat. De son côté le ministère du redressement productif d’Arnaud Montebourg envisage 7 500 emplois directs et indirects pour la filière française. Le président d’EDF, précise que c’est aussi un moyen de remplir les carnets de commandes pour les 20 prochaines années d’une industrie qui comptabilise actuellement 400 000 salariés.

L’EPR séduit au-delà de nos frontières

Déjà 6 réacteurs de types EPR ont été vendus à travers le monde. Cette réussite n’est autre que le fruit du travail des ingénieurs français mais aussi de la direction de Vincent de Rivaz. Après plus de cinq années passées à la tête d’EDF Energy, filiale britannique, a réussi à obtenir la certification du réacteur par l’autorité de régulation nationale (ONR).

Pour répondre à l’intérêt porté à la technologie française, l’Association Internationale des entreprises françaises exportatrices de nucléaire (Aifen) a déjà prévu d’organiser un Salon du Nucléaire pour l’automne prochain. L’objectif que s’est dixé Areva, d’atteindre 10 ventes du réacteur de quatrième génération, semble désormais à portée de main.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s